L'aéroport en 1948.

L’aéroport en 1948.

L’aéroport de Saint-Jean-sur-Richelieu a été construit en 1940, au début de la Seconde Guerre mondiale, comme centre d’entraînement militaire. À l’origine, comme aujourd’hui, l’aéroport comportait trois pistes en forme de triangle.

En 1946, le ministère de la Défense nationale cède l’administration de l’aéroport à Transports Canada qui le transforme en aéroport civil et le loue à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Au fil des ans, Transports Canada allonge la piste 11/29 à 1 200 mètres (4 000 pieds) et construit une nouvelle tour de contrôle. En 1987, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu obtient, de Transports Canada, la gestion et l’exploitation de l’aéroport en vertu d’un bail d’une période de 25 ans assorti d’une option de renouvellement de dix (10) ans.

En 1994, le gouvernement canadien annonce la Politique nationale des aéroports (PNA) en vertu de laquelle plusieurs aéroports canadiens seront transférés aux administrations locales. En 1996, le Service de la navigation aérienne est transféré à Nav Canada. Dès lors, le nouveau rôle de Transports Canada n’a trait qu’à la réglementation ainsi qu’à la sécurité aérienne.

Suivant une décision municipale, la Ville devient propriétaire des installations en avril 2004 avec l’obligation contractuelle de maintenir les activités aéroportuaires du site pour une période de dix (10) ans.

Aujourd’hui, on y dénombre, annuellement, quelque 40 000 mouvements d’aéronefs répartis sur les trois pistes. Nav Canada est responsable de la navigation aérienne.